La couleur de la lumière se mesure en degrés KELVIN :

Le Kelvin est une unité de mesure du système international qui exprime la température thermodynamique.
Le symbole du Kelvin est “K”.

 
 

Les Kelvin en pratique :

Dans la pratique, le nombre de Kelvin indique la couleur d’une source lumineuse.
A titre d’exemples, nous vous proposons quelques repères de concordance :
 
 
 
 

Définition du Color Rendering Index (CRI) :

En français, nous pouvons traduire le CRI par “indice de rendu des couleurs”.
Cet indice indique la capacité d’une lampe à permettre la distinction précise des couleurs.

 
 

Qu’est ce qu’un bon indice de rendu des couleurs ?

Un CRI égal à 100 correspond à la lumière naturelle du jour. A ce niveau, les couleurs sont perçues sans aucune déperdition pour l’œil humain.

Les lampes qui diffusent une lumière artificielle ne peuvent prétendre à un CRI supérieur à 90. Dans les endroits qui exigent que les couleurs soient respectées (lieux de vente ou d’exposition par exemple), il est essentiel de prévoir des équipements qui présentent un excellent indice compris entre 75 et 90.

Tous les dispositifs d’éclairage préconisés par Éclairage Commerce ont un indice CRI compris entre 75 et 90.

 
 

Mesurer des couleurs de lumière :

La lumière blanche se compose de rouge (R), de vert (V) et de bleu (B) et est notée en pourcentages. Par exemple, 30 % de vert, 50 % de rouge et 20 % de bleu.
La somme de ces pourcentages sera toujours égale à 100 %.
La présence d’une certaine couleur peut varier et donc produire un certain coloris.

Si seulement deux des trois couleurs sont mesurées, nous pouvons toujours compléter la troisième couleur par nous-mêmes car la somme est toujours égale à 100 %.
Voilà pourquoi les couleurs peuvent toujours être spécifiées avec 2 nombres et sont qualifiées de coordonnées de couleurs.
Le même principe s’applique pour les couleurs de lumière qui ne sont jamais tout à fait blanches, mais blanc chaud, neutres ou blanc froid.

 
 

SDCM – Différences de couleur perceptibles :

La mesure de déviation de couleur de la lumière est le SDCM, qui signifie Standard Deviation Colour Matching. C’est la même chose que les ellipses de MacAdam.
En 1942, MacAdam a déjà étudié le fait que les gens perçoivent des différences de couleurs de la lumière. Il a défini les coordonnées de couleur de l’espace dans lequel 50 % des sujets d’expérience ont observé une différence de couleur tandis que 50 % des participants n’ont observé aucune différence.
On parle dans ce cas d’1 SDCM, ce qui se présente sous forme d’ellipse.
C’est la raison pour laquelle on le qualifie de 1 ellipse de MacAdam.

Si une couleur de lumière déroge de 2 SDCM, alors le nombre de personnes observant cette différence de couleur augmentera car l’ellipse est devenue 2x plus grande.
Dans la pratique, les produits d’éclairage de la plupart des fabricants réputés ont entre 4 et 7 SDCM.

 
 
SDCM led
Top